Home  

http://www.fictions-et-interactions.net

https://bernardguelton.academia.edu

 

PROJETS DE RECHERCHE

Comportements et représentations spatiales collectives en milieu urbain: Incidence des cartographies instrumentales et partagées en situation de navigation pédestre

2019-2021

Financé dans le cadre de l’ANR, Appel à projets génériques 2019

logo ANR

Université Paris 1, Institut ACTE, Équipe Fictions & Interactions, Université de Bretagne Occidentale, LETG Brest, Entreprise ORBE, Université Aix-Marseille, LNC, Université de Toulouse 2, LLA  Creatis, Andhra University, India, INRS Canada

La pratique de la marche en milieu urbain a été considérablement transformée depuis l’arrivée des outils de cartographie instrumentale comme Google Maps. Fort d’une expérimentation conduite depuis plusieurs années sur des marches réalisées collectivement à l’aide d’une application de cartographie partagée, une question centrale est apparue avec évidence : dans quelle mesure les cartographies instrumentales et partagées sont-elles susceptibles de modifier nos comportements et nos représentations spatiales ?

Si des études précédentes ont tenté de cerner l’impact des outils de navigation sur nos représentations cognitives, aucune ne s’est véritablement intéressée à l’incidence des outils d’interaction collective entre marcheurs en milieu urbain. Spécifiquement, cette recherche vise à confronter les représentations spatiales – obtenues via des dessins à main levée et des graphes – et les comportements dans l’espace, retranscris à l’aide de données de trackings collectées depuis des téléphones mobiles.

Plus précisément, les trackings seront confrontés aux dessins et aux graphes de façon arrêtée (résultat final), mais surtout de façon dynamique : évolution spatio-temporelle de la marche et évolution spatio-temporelle de la construction des dessins et des graphes. Ainsi, nous procéderons notamment à une analyse croisée des évolutions spatio-temporelles de la marche – comportements – et de la construction des dessins à main levée filmée en vidéo – représentations – (mais également en considérant l’aspect comportemental dans la construction des dessins et la restitution des graphes).

Mots clés : analyse spatio-temporelle carte cognitive, cartographie partagée, comportement spatial, déambulations, externalisations, interactions collectives, marches urbaines, navigation appareillée, représentation spatiale.

 

Médias situés et mobilités partagées : cartographies mentales, instrumentales et partagées

 2017 – 2019

Financé dans le cadre de la politique scientifiques de paris 1, du collège des écoles doctorales, Université Concordia Canada

logo Sorbonne

logo concordia

 

Ce projet de recherche visait à interroger et à définir les médias situés et les mobilités partagées dans leurs domaines respectifs et dans leurs interactions et fécondations réciproques.

Les principes de création et d’activation se situaient au centre de ces questions en permettant d’interroger certaines pratiques artistiques contemporaines. 1) Comment circonscrire et définir les médias situés et les mobilités partagés ? 2) Comment les mobilités partagées sont-elles permises et activées par les médias situés ? 3)Comment certaines pratiques artistiques se sont emparées des médias situés au sein de mobilités partagées pour envisager de nouveaux dispositifs créatifs ? Dans ce contexte, une étude expérimentale sur les rapports entre cartographies mentales, instrumentales et partagées a été précisée et développée. Fort d’une expérience de plusieurs années pour mettre en situation d’interactions des participants dans des espaces distants, il s’agissait à travers ce projet de recherche de mieux comprendre le resserrement et les intrications entre cartes mentales, instrumentales et partagées en profitant d’une expérimentation d’usages ludiques déjà réalisés.

Les méthodes utilisées pour aborder ces questions empruntaient aux sciences humaines : cognitions sociales et spatiales, sciences géographiques, géomatiques, sociologie des comportements et médias, et aux sciences informatiques.

Les résultats envisagés étaient envisagés à 3 niveaux : 1) une meilleure compréhension des interactions entre médias situés et mobilités partagées, 2) un ensemble d’expérimentations relatives aux régimes cognitifs et fonctionnels des médias situés en rapport avec les formes de communautés associées, 3) les retours possibles entre l’analyse des données recueillies et la création de nouveaux scénarios. Le consortium rassemblait plusieurs structures de recherche de Paris 1 avec une fédération nouvelle et pluridisciplinaire entre les pôles arts et géographie, 4 universités étrangères, 3 universités françaises, 3 labos CNRS et 3 entreprises orientées médias situés.

PUBLICATIONS DE LA RECHERCHE :

Guelton, B., (dir.) Mobilités partagées et interactions situées, Ed. Hermann, — sous presses—

 

Interfaces numériques en situation de mobilité: dispositifs cognitifs, artistiques & ludiques

2014 – 2017

Financé dans le cadre de la politique scientifique de Paris 1

logo sorbonne

logo LC2

 

 

Les interfaces numériques en situation de mobilité constituent désormais un environnement technique et social de plus en plus prégnant et partagé. Le projet INESM se concentrait sur les interfaces numériques en situation de mobilités dans des dispositifs artistiques ludiques et fictionnels à l’échelle urbaine.

Il s’agissait : 1) d’analyser et de mieux comprendre les représentations et les processus cognitifs qui sont à l’œuvre dans ces dispositifs existants à travers les notions de cognition spatiale et sociale, 2) de générer de nouveaux dispositifs artistiques ludiques et fictionnels à partir de la compréhension des fonctionnements cognitifs qui ont été observés, 3) de créer l’infrastructure technologique qui permette l’expérimentation concrète des nouveaux dispositifs qui auront été générés en phase 2.

Pour pouvoir se réaliser, ce projet réunissait deux équipes de recherche de Paris 1, deux universités et deux écoles supérieures étrangères (Grande Bretagne, Brésil, Canada), quatre universités françaises et quatre laboratoires CNRS. En associant ces différents partenaires, cette recherche se développe sur 18 mois en associant trois colloques, trois ateliers, deux expositions et une publication.

PUBLICATIONS DE LA RECHERCHE :

Guelton, B., (dir.) Digital Interfaces in Situation of Mobility, Cognitive, Artistic & Game Devices, Common Ground Research Networks, Chicago, 2017

Guelton, B., (dir.) Dispositifs artistiques et interactions situées,  Presses Universitaires de Rennes, 2016

 

Création et immersion dans les dispositifs fictionnels et virtuels

2011 – 2013

France – Canada – Chine financé dans le cadre de la politique scientifique de Paris 1, université UQAM, Laboratoire Nt2.

logo Sorbonne

logo NT2

 

 

Le programme de recherche « création et immersion dans les dispositifs fictionnels et virtuels » visait à expérimenter et à analyser la création et la réception de dispositifs immersifs fictionnels et virtuels. La création était à comprendre comme la production d’une situation nouvelle ou inédite. Dans une première acception, l’immersion était comprise comme un puissant sentiment d’absorption du sujet physique et/ou mental. La notion de « dispositif » était à comprendre comme  un ensemble de moyens à la fois sémiotiques et matériels appelés à fonctionner stratégiquement au sein d’une situation donnée. Dans le cas des dispositifs fictionnels, les dispositifs audiovisuels, les modalités d’exposition, les œuvres en ligne constituaient les territoires privilégiés des recherches abordées.  

Dans le cas des dispositifs virtuels, les installations interactives, les jeux interactifs, les univers multi-joueurs et les dispositifs de réalités alternés (en ligne et en situation réelle) comme ceux inventés par le groupe Blast Theory constituaient des exemples fondamentaux. Enfin, les situations à la fois virtuelles et fictionnelles étaient envisagées à partir de ce que l’on peut appeler « les fictions urbaines » qui se développent à la fois en situation réelle et par l’intermédiaire d’Internet et des outils de géolocalisation.

 PUBLICATIONS DE LA RECHERCHE :

Guelton, B., (dir.) Fictions secondes, Éditions de la Sorbonne, 2019

Guelton, B., (dir.) Les figures de l’immersion,Presses Universitaires de Rennes, 2014

Guelton, B., (dir.) Images et récits, la fiction à l’épreuve de l’intermédialité, L’Harmattan, 2013

Guelton, B., (dir.) Fictions et médias, intermédialités dans les fictions artistiques, Pub. de la Sorbonne, 2011

Guelton, B., (dir.) Les arts visuels, le web et la fiction, Pub. de la Sorbonne, 2009


Espaços Outros, territoires virtuels et fictionnels

2012-2014

Financé dans le cadre du collège des écoles doctorales, de l’école doctorale de paris 1, de l’université et de la région d’Uberlândia, Brésil

ufu

 

 

Ce projet d’échange artistique international a rassemblé six doctorants de l’équipe de recherche « Fictions et Interactions » de l’UMR ACTE (Art/Création/Théorie Esthétique), Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne et six artistes chercheurs du groupe d’étude NEART (recherche en art et technologie) rattaché à l’institut en arts de l’Université Fédérale d’Uberlândia.

Ce projet visait à valoriser internationalement la recherche doctorale en art, tant sur un plan pratique que théorique en rassemblant lors de conférences, de tables rondes et d’expositions, des artistes, des chercheurs et des doctorants plasticiens ayant tous comme centre d’intérêt les interactions entre les arts plastiques et les nouvelles technologies autour de problématiques communes telles que l’immersion du spectateur au sein de dispositifs interactifs, les interfaces sonores, ou encore les relations que peuvent entretenir les œuvres avec le lieu dans lequel elles sont exposées.

Trois « phases » d’échanges ont été distinguées :La première a eu lieu dans la ville d’Uberlândia en mai 2012, la seconde à Paris en Novembre 2012 et la troisième par un programme de formation doctorale et un partenariat institutionnel entre l’équipe de recherche «Fictions et Interactions » et l’institut en arts de l’université d’Uberlândia

PUBLICATIONS DE LA RECHERCHE :

 

OUVIROUVER

Revista do Programa de Pós-graduação em Artes

Instituto de Artes | Universidade Federal de Uberlândia

ISSN 1809-290x

Ouvirouver

Uberlândia

v. 9

n. 2

p. 179-386

jul./dez.  2013

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pratiques artistiques contemporaines à l’intérieur et à l’extérieur du web :
postures transversales et hybridations